Conseils éco-gestes

Chauffage, eau, éclairage, air, consommation électrique, bruit, déchets… Logiest vous dit tout sur les bons gestes à adopter.

 

Préservons les ressources en eau

Ce qu’il faut savoir

Un robinet qui goutte, c’est 35 m³ d’eau perdue par an, soit plus de 100 €. Une fuite, c’est 140 m³ d’eau par an, soit plus de 400 €.

Une vaisselle de 10 minutes effectuée deux fois par jour, c’est 88 m³ d’eau consommés, soit près de 280 € par an pour de l’eau froide et près de 600 €  pour de l’eau chaude.

1 bain = 3 douches (soit une économie de 400 € par an pour une famille de quatre personnes). Réduire la consommation d’eau, c’est aussi payer moins pour la chauffer et diminuer les besoins en matière de traitement de l’eau !

L’entretien des chauffe-eau, chaudières et robinetteries fait l’objet d’un contrat d’entretien par un prestataire extérieur. Pour tout problème, contactez directement le prestataire dont le numéro de téléphone est indiqué dans votre entrée d’immeuble.

Les éco-gestes

  • Je stoppe l’eau au moment du lavage des dents, des mains ou du rasage et j’utilise un gobelet.
  • Pour la vaisselle à la main, je préfère l’utilisation d’un bac pour le rinçage plutôt que sous le jet.
  • Je pose un régulateur de débit dans ma douche pour réduire ma consommation d’eau de 50%.
  • J’utilise l’eau froide plutôt que chaude pour de courtes utilisations.

L’air : respirez

Ce qu’il faut savoir

Une bonne ventilation et une bonne aération sont indispensables pour réduire la pollution de l’air de votre logement (peintures, vernis, colles dégagés par de nouveaux équipements) ainsi que des produits d’hygiène (produits d’entretien, bombes aérosols, diffuseurs de parfums). En plus, cela évite la prolifération de champignons.

Chaque année, 5 000 personnes sont intoxiquées au monoxyde de carbone et 90 en meurent. Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore. Il provoque maux de tête, nausées, fatigue. Pour éviter toute intoxication, veillez à aérer régulièrement votre logement et à ne pas obstruer les bouches d’aération, à ne pas utiliser de système de chauffage autre que celui mis à disposition dans votre logement et à en respecter le mode d’utilisation.

Les éco-gestes

  • Je renouvelle l’air de mon intérieur en ouvrant les fenêtres 5 minutes par jour.
  • Je veille à ne pas obstruer les bouches d’aération de mon logement qui assurent une bonne ventilation et je nettoie régulièrement celles situées dans la cuisine, salle de bain et WC.
  • Quand je bricole, j’aère pendant et après ! Ce geste simple est le plus efficace contre les pollutions de colle, la poussière, etc. Veillez à ne pas faire dormir des enfants dans une pièce fraîchement repeinte. Attendez quelques jours afin que les principaux composés volatils aient été évacués.

Chauffage et énergie

Ce qu’il faut savoir

La température idéale du logement est de 19°C dans les pièces à vivre. La nuit, la température peur être abaissée de deux degrés. C’est bon pour votre santé, pour l’environnement et pour votre porte-monnaie !

Évitez d’éteindre votre chauffage lorsque vous êtes absent. Abaissez simplement la température ou utilisez la position «hors gel» pour une longue absence.

Passer de 20°C à 19°C la température de votre logement, c’est peut-être un pull de plus mais 7% de consommation en moins !

Les éco-gestes

  • J’éteins mon radiateur lorsque j’ouvre les fenêtres pour aérer une pièce afin de moins consommer (5 minutes suffisent !).
  • Je ferme les volets la nuit pour éviter les déperditions thermiques.
  • Je me réchauffe de l’intérieur en me préparant une boisson chaude.
  • J’adapte mes vêtements en fonction de la température extérieure.

Éco éclairez-vous

Ce qu’il faut savoir

Depuis le retrait des ampoules à incandescence fin 2012, bien choisir une ampoule peut se révéler être un exercice difficile devant les nouveaux choix qui s’offrent à vous. Voici un récapitulatif des types d’ampoules que vous trouvez sur le marché et de l’utilisation à privilégier pour chacune d’entre elles…

Les lampes fluo-compactes ou «basse consommation» sont à privilégier car ce sont celles qui ont le meilleur rapport coût/économie d’énergie/durée de vie (jusqu’à 10 ans), pour 75% d’énergie économisée.

Les lampes halogènes sont les moins efficaces énergétiquement et durent en moyenne 2000 heures. Leur utilisation est à réserver pour les luminaires équipés d’un variateur de lumière qui ne fonctionne pas avec une lampe basse consommation.

Les lampes à diodes électroluminescentes (LED), plus récentes, présentent la durée de vie la plus longue (10 000 à 25 000 heures), mais offrent un flux lumineux plus faible et sont plus chères. Leur utilisation est à privilégier pour des luminaires qui nécessitent des ampoules de 40W ou moins et qui sont souvent allumés.

ATTENTION
Même avec les nouvelles lampes, n’installez jamais une ampoule dont la puissance dépasse celle indiquée sur le luminaire.

Les éco-gestes

  • Je pense à éteindre la lumière quand je quitte une pièce.
  • Je laisse rideaux et volets ouverts et j’installe bureau ou fauteuil à proximité d’une fenêtre.
  • Je nettoie les ampoules une fois par an.
  • Je veille à ne pas casser une ampoule basse consommation lors de son remplacement car elle contient du mercure. Je place l’ancienne dans l’emballage de la nouvelle et la ramène chez un distributeur ou la déchetterie.

Électro-ménager

Ce qu’il faut savoir

Lorsque vous souscrivez votre contrat auprès de votre fournisseur d’énergie, renseignez-vous sur un abonnement double tarif incluant les heures creuses afin d’économiser près de 40% d’énergie !

Si vous devez changer d’équipement (réfrigérateur, lave-linge, etc.), préférez l’achat d’un appareil de classe A qui consomme jusqu’à trois fois moins d’énergie qu’un appareil de classe C et émet jusqu’à trois fois moins de gaz à effet de serre.

Un ordinateur portable consomme 50 à 80% d’énergie en moins qu’un poste fixe.

La consommation d’un téléviseur augmente avec sa taille. En multipliant la taille par deux, on multiplie sa consommation par quatre ! Préférez à l’achat un écran LCD qui consomme moins qu’un écran plasma.

Les éco-gestes

  • Je dégivre mon congélateur au moins deux fois par an, car 4 mm de givre entraînent une surconsommation d’électricité de 50% !
  • Je préfère sécher mon linge à l’air libre : un sèche-linge consomme deux fois plus d’énergie qu’un lave-linge.
  • J’utilise les touches «ÉCO» des appareils ménagers pour réduire ma consommation jusqu’à 25% !
  • Je débranche les chargeurs de portable, d’ordinateur, etc. car ils continuent d’utiliser de l’énergie même sans appareil au bout.
  • Je ne laisse pas mes appareils en veille (j’utilise une multiprise avec interrupteur). Je prolonge ainsi leur durée de vie et j’économise jusqu’à 10% sur ma facture.

Moins de bruit !

Ce qu’il faut savoir

Le bruit excessif est interdit de jour comme de nuit !

Les éco-gestes

  • En appartement, j’évite les chaussures à talons.
  • Je préviens mes voisins lorsque je vais faire du bruit de façon exceptionnelle, par exemple pour une soirée entre amis.
  • J’écoute la musique ou la télévision avec un son modéré.
  • Je bricole et je tonds la pelouse à des horaires acceptables.
  • Je ne claque pas les portes.
  • Je ferme les portes de la salle de bains, des WC et celle de la cuisine pour apporter plus de calme dans mon logement (bruit de la ventilation).

Recyclons nos déchets

Ce qu’il faut savoir

Dix canettes de soda triées permettent une économie d’énergie équivalente à 27 heures de télévision ! 1 bouteille en plastique jetée dans la nature met 100 à 500 ans à disparaître.

Les piles, ampoules basse consommation, cartouches d’imprimantes, médicaments, doivent être déposés dans les points de vente. Vous pouvez d’ailleurs recharger vos cartouches d’encre à moindre coût !

Les produits toxiques (peintures, solvants, etc.) et les objets encombrants doivent être déposés à la déchetterie.

ATTENTION
Ne jetez pas de lingettes nettoyantes dans les WC, même si une mention sur l’emballage vous y autorise. Elles ne sont pas biodégradables et bouchent les canalisations !

Les éco-gestes

  • Je veille à ne pas laisser de restes alimentaires dans les boîtes de conserves, bouteilles, etc. avant de les trier.
  • Je retire les films plastiques des journaux avant de les mettre au papier.
  • J’aplatis les bouteilles en plastique dans le sens de la longueur avant de les trier.
  • J’habite dans un pavillon, je pense au composteur ! En effet, 25 à 30% des déchets d’une poubelle classique (épluchures, coquilles d’œuf, café et filtre, etc.) peuvent être mis dans un bac à compost. Pour plus de renseignements : jardin-eco.com

Consommez durable

Ce qu’il faut savoir

Consommer durable, c’est aussi faire le choix de produits qui respectent les conditions de travail des personnes qui ont participé à leur production (commerce équitable).

À l’ère du suremballage, il faut générer moins de déchets. Un tiers des déchets que nous produisons sont issus de l’emballage.

Moins de plastique ! L’eau du robinet coûte 100 à 300 fois moins cher que l’eau en bouteille et il s’agit du produit alimentaire le plus contrôlé en France.

Les éco-gestes

  • Je préfère les éco-recharges, les produits concentrés, les formats familiaux et les produits au détail ou en vrac.
  • Je consomme des produits locaux et de saison. Ils sont plus savoureux, moins chers et nécessitent ni longs transports ni serres chauffées, coûteux en énergie.
  • Je lis les étiquettes et je privilégie les produits avec un écolabel, bio ou issus du commerce équitable.
  • Je repense mes déplacements quotidiens. Je peux peut-être opter pour un transport collectif pour me rendre à mon travail, ce qui en plus me fera économiser de l’argent.